Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

inspirations : les coiffes période Tudor

Publié le par Fubuki

De nombreuses coiffures ont coexisté à cette époque, en voici quelques exemples. Le balzo était une toque italienne ressemblant à un turban car elle était constituée d'un bourrelet recouvert d'une résille dorée. Le support de cette toque était constitué d'une feuille de métal ou de cuir recouvert d'une étoffe de soie de couleur. C'était la coiffure usuelle au début du 16ème siècle.

 

Coiffe Tudor

En Angleterre, la caractéristique la plus importante du costume féminin, qui d'ailleurs était similaire à celui de la Cour de France, était la coiffe Tudor en gable. Cette coiffure était composée d'un escoffion de drap d'or qui encadrait le visage et sur lequel était fixé une cornette souvent noire, pendante ou redressée. L'escoffion, dont il vient d'être fait mention, était une résille perlée destinée à envelopper les cheveux de diverses façons.

 

Le bonnet chaperon fut également souvent porté. Il s'agit d'une coiffure légère soutenue par un, voire deux cercles perlés ou ornés d'orfèvrerie. Il était recouvert à l'arrière par une cornette de chaperon posée à plat ou fixée sur une armature rigide qui permettait de la dégager de la tête. Les pans tombaient sur les épaules. Diane de Poitiers est souvent représentée avec cette coiffure dans les portraits qui ont été faits d'elle.

 

Les femmes (ainsi que les hommes) portèrent les cheveux en raquette ou en ratepenade, c'est à dire relevés tout autour du visage. Les dames maintenaient l'ensemble par des arcelets en métal.

 

En Angleterre, la coiffe en dentelle, dite Shadow car elle couvrait le front, va être supplantée par des coiffures en cheveux ornées de pierreries. En Allemagne, les femmes portaient de grands chapeaux de feutre ou de velours ornés de plumes d'autruche et garnis de branlants d'orfèvrerie. Ils étaient posés sur la chevelure, celle-ci étant couverte d'une résille perlée.

 

Le béret était une autre sorte de toque, souple et plate, ronde ou carrée, de tailles variées. Il était souvent en velour et décoré de broderies et de plumes. Il était porté aussi bien par les hommes que par les femmes. La coiffure devint pyramidale. La toque accentua cet effet et devint de plus en plus haute. Celle-ci était garnie d'une aigrette et pouvait même comporter un chaperon en forme de coeur dont la pointe s'avançait sur le front. Les côtés s'incurvaient sur les cheveux bouffants. Le nom d'attiffet lui fut donné bien qu'avant sa naissance ce terme désigna toutes les coiffures depuis la fin du 15ème siècle.

 

Les toques se démodèrent à la fin du règne de Henri III. Les dames ne porteront alors pratiquement plus de chapeaux pendant près de deux siècles sauf en des circonstances spéciales (la chasse par exemple). Les cheveux, relevés à cause de la fraise, étaient maintenus grâce à des arcelets et couverts d'un attiffet. Le chapeau de paille apparut vers le milieu du 16ème siècle. Les dames portaient encore le touret, voile de soie ou de velours brodé ou agrémenté d'orfèvrerie. Il était fixé avec un cercle enrichi de pierres précieuses et, un peu plus tard, deviendra un voile tombant du chaperon dit de coeur. Cette coiffure existait déjà durant les siècles précédents.

sources:http://www.art-estherbrassac.com/index.html

Cliquez sur les  images pour les agrandir ^^ 

anne1

3051891139 1 3 Q8b1mD85

3051891139 1 5 PyVzWlBC

anne2

anne

annecleves

 

annecleves1

112762 fr vignette

jane

jane1

cath (1)

accessories007.2.jpg

cath2

mary

0 Film Mary Tudor Soeur de Henry

sjnp

images

annethousand

genevieve-bujold-hair

tumblr l0jb8aT0lx1qb2fjbo1 500

amanforallseasons.gif

 

elizabeth-taylor-anne-of-the-thousand-days

191854.jpg

 

Commenter cet article

Agence de mode Paris 16/08/2012 08:47

Très bon article avec des infos très intéressantes. Cela me laisse une bonne opinion sur votre site, je reviendrais certainement!